L’eau du robinet, ça se boit… Les bouteilles sont tombées en carafe
Partager

Le moment est arrivé pour un premier bilan de l’action menée à  la ville, pour limiter l’usage des bouteilles d’eau et promouvoir l’usage de celle du robinet.

En 2006 était lancée un projet de distribution de carafes d’eau, à titre expérimental. Un élu Vert – Christian Fleiszerowicz – était déjà en charge du sujet. 5 ans et 9814 carafes d’eau plus tard, les résultats sont probants.

D’une part, à  chaque accueil des nouveaux habitants en mairie de quartier, des carafes d’eau sont offertes, et Cyrille Pradal dit quelques mots pour expliquer l’opération, et promouvoir l’usage de l’eau du robinet.

D’autre part, la mairie s’applique à elle même ce qu’elle préconise pour les autres. Mine de rien, nombreuses sont les personnes concernées : personnel des services municipaux, instances de concertation, clubs, manifestations publiques etc. La direction de développement durable, la centrale d’achat et le Protocole ont recensé les services les plus consommateurs.

3264 carafes leur ont été distribuées. Les carafes remplacent progressivement les bouteilles, qui sont d’abord utilisées quand l’utilisation de la carafe est impossible (déplacements, manifestations extérieures ou non équipées etc.)

La consommation de bouteilles d’eau a fortement diminuée. En 5 ans, celle des bouteilles de 1,5 l. a été divisée par 12, et celle des bouteilles de 50 cl par 3 ! On est passé d’un achat de 27.852 grandes bouteilles en 2006 à  2.280 en 2010 (comptabilisées jusqu’au 4 octobre) [1]. Pour donner un ordre de grandeur, ces chiffres sont à  mettre en face des dizaines de milliers de personnes consommatrices dans le cadre des manifestations publiques, activités des clubs, des équipements municipaux, événements, invitations etc.

Depuis 2006, on a évité l’achat de prés de 44 000 bouteilles d’eau (en 50 cl et 1,5l). Soit 3,1 tonnes de CO2 évitées, et une économie de quasiment 10.000 €. Les calculs prennent bien entendu en compte les frais et émissions induits par les carafes (fabrication, achat, consommation d’eau).

Au final les bénéfices sont multiples : baisse des émissions de CO2 et des déchets, sensibilisation aux avantages environnementaux et budgétaires, économies pour la ville. L’opération se poursuit donc, en menant une enquête de satisfaction auprès des agents de la ville.

Notes[1] Et 8040 bouteilles de 50 cl achetées en 2010 jusqu’au 4 octobre.