Plan climat : des enjeux à intégrer davantage à nos politiques
Partager

Intervention de Christiane Bouchart, Vice-présidente au Développement durable et au Plan Climat

Monsieur le président, cher(e)s collègues,

La transversalité entre les documents d’orientations est en soi un enjeu.

Au titre de ma vice-présidence, je m’engage à favoriser la meilleure articulation possible entre notre Plan Climat et  notre PLU2, pour atteindre les objectifs votés en octobre 2013 concourant au rayonnement et l’attractivité de notre Métropole.

Ce ne sont plus seulement les attentes des citoyens qu’il nous faut prendre en compte, mais aussi la réalité du changement climatique et de ses effets qui, conjuguée aux tendances démographiques, nous imposent à nous, métropole urbaine, de savoir anticiper, adapter nos modes de vie, offrir un cadre de vie de qualité à une population toujours plus nombreuse.

D’une vision stratégique, nous allons passer cette année à une vision plus concrète, plus opérationnelle. Il nous faut éviter d’alimenter les conflits d’usage de notre foncier, voire de créer  de nouvelles friches et une périurbanisation toujours plus tendue.

Nous devrons donc traduire l’ensemble de nos ambitions, qu’il s’agisse de l’accueil de nouvelles populations ou de développement économique, dans une vision de sobriété, d’anticipation, de qualité de vie renforcée. C’est aussi de cette manière que nous lutterons contre la périurbanisation.

Nous devrons aussi conjuguer développement économique avec qualité du cadre de vie et de notre environnement. Si nous connaissons aujourd’hui les leviers à l’échelle d’une opération,  nous devons  traduire cette expertise en orientations.

Même chose pour ces nouveaux modèles économiques que nous devons accompagner (économie circulaire, économie de la fonctionnalité, économie collaborative), en corollaire de cette nouvelle manière d’aménager le territoire, pour offrir plus de services aux salariés, aux résidents,  en proximité.

Plus de cadre de vie dit aussi plus d’espaces verts et une place mieux reconnue de l’eau dans la ville, ce qui ne sera pas nécessairement antinomique avec les ambitions de la MEL. Là encore, il nous revient de généraliser des modes de faire et savoir-faire aujourd’hui maîtrisés par les services.

Au-delà de l’identification des zonages, notre groupe plaide pour des orientations d’aménagement et des prescriptions claires et ambitieuses sur les objectifs de densité, de préservation des fonctionnalités écologiques et hydrauliques, sur la diversité d’enjeux énergétiques et climatiques des projets urbains.

De manière à avoir une meilleure visibilité de notre ambition environnementale et pour le cadre de vie, nous souhaitons l’élaboration d’un certain nombre de cartes qui nous permettent d’identifier les zones en extension où les prescriptions, notamment énergétiques, seront renforcées, des cartes indiquant nos objectifs de pérennisation réglementaire des terres agricoles, particulièrement celles cultivées en bio, ou encore valoriser de façon optimale le foncier autour des transports en commun.

Au-delà des amendements déposés à la Séance du Comité Syndical du SCoT et reportés au PLU de la MEL, notre contribution fait valoir un certain nombre de pistes de réflexions stratégiques que nous souhaitions faire remonter au débat.

Depuis le lancement de ces travaux, par  ses recherches, par l’échange avec des habitants de la Métropole, le Groupe EELV a pu identifier des pistes de réflexion. Plus encore, nos recherches nous ont permis de constater à quel point les grandes villes et métropoles françaises, et européennes, ont pleinement intégré ces enjeux que nous portons dans leurs feuilles de route et documents de planification, et surtout en ont fait les instruments de leur attractivité, tant économique que résidentielle ou touristique.

Nous avons l’opportunité de faire aussi bien, voire  mieux en englobant pleinement les enjeux de qualité de l’air et d’adaptation aux changements climatiques dans le cadre d’un PLU climat-air-énergie.

Délibération C 0083 –  Débat sur les orientations générales du Projet d’Aménagement et de Développement Durable du PLU de la MEL