Nous ne devrions pas agir pour les lillois.es… sans eux !
Partager

Intervention d’Anne Mikolajczak

Je serai brève. La programmation Voyage Voyages a l’objectif louable de permettre aux Lilloises et aux Lillois qui sortent à peine du confinement de s’évader cet été. Elle a aussi pour avantage de prévoir des animations qui seront assurées par des artistes locaux, alors que le monde de la culture a lui aussi souffert du confinement et que son horizon reste flou.

Pour alléchante qu’elle soit, cette programmation pèche par sa construction. Ce n’est pas un problème de contenu mais de méthode. Décider sans concertation, sans associer les quartiers, directement concernés, c’est penser savoir mieux qu’eux ce dont ils ont besoin. C’est vouloir agir pour les Lilloises et les Lillois sans eux.